Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Santa Chiara, un concentré d’histoire et de calme au cœur de Naples

Vue du Cloître des Clarisse à Santa Chiara Naples
Vue du Cloître des Clarisse à Santa Chiara Naples

Le cloître des Clarisses est entièrement décoré de majoliques représentant des scènes de la vie quotidienne au 18ème siècleCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

En plein cœur du centre historique de Naples, donnant sur Spaccanapoli, se dresse le complexe Monumental de Santa Chiara, dont la toiture verte caractéristique est un repaire que l’on peut voir depuis le quartier haut du Vomero ou même dès l’arrivée en avion. En vous arrêtant à Santa Chiara vous découvrirez sur un même site le Saint-Denis napolitain, à savoir les tombes de nombreux Rois de Naples ainsi que de leurs proches et leurs familles, un délicieux cloître couvert de faïences uniques, un Musée (dit de l’Opéra) très intéressant regroupant les vestiges de la Basilique Gothique retrouvés après les bombardements de 1943 ainsi qu’une présentation de la phase de reconstruction, et enfin, une zone archéologique présentant les Termes romains qui occupaient la zone durant l’antiquité.

 

 

 

Un Basilique à la gloire des Rois de Naples

La construction de cet ensemble monumental débuta en 1310 sous l’impulsion du Roi Robert d’Anjou et de son épouse la Reine Sancha de Majorque (connue aussi comme Sancha D’Aragon). Ce chantier original comprenant deux cloîtres séparés (un pour les Frères Mineurs Franciscains et un pour les Sœurs Clarisses) ainsi qu’une Basilique Gothique, aux proportions imposantes, destinée à recevoir les tombeaux des souverains de la Dynastie d’Anjou, fut achevé en 1340.

Santa Chiara Naples tombe de Robert d'Anjou

La tombe gothique de Robert d’Anjou qui fut à l’origine de la construction du complexe monumental de Santa chiara à NaplesBy Pinotto992 (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

En 1742 la Basilique Santa Chiara fut remaniée pour lui donner un aspect Baroque plus en accord avec les tendances de l’époque. C’est durant la même période période (à partir de 1739) que le Cloître des Clarisses fut également réaménagé pour lui donner l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui avec ses caractéristiques allées couvertes de faïences (les majoliques) représentant des scènes de la vie quotidienne, des vues de la région de Naples, de son Golfe, le tout dans des allées ombragées par les citronniers et les orangers. Sur les quatre murs de côtés le Cloître a conservé des fresques du 17ème siècle représentant des scènes de l’ancien testament et des vies de Saints.

Santa chiara partie de pétanque - détail majoliques

Une partie de pétanque à Naples au 18ème siècle !Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Santa Chiara détail majoliques

Une scène de jardinage sur les majoliques du Cloître des Clarisses de Santa Chiara à NaplesCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Détruite puis reconstruite, Santa Chiara est à l’image de Naples

Le 4 août 1943 la Basilique de Santa Chiara fut presque entièrement détruite par les bombardements alliés, qui firent par ailleurs près de 3000 victimes à Naples ce même jour, précipitant, à mesure que les alliés se rapprochaient de Naples et que les bombardements s’intensifiaient, le soulèvement de la population contre les occupants allemands lors des Quatre Journées de Naples (du 27 au 30 septembre 1943).

Partez à la visite de Naples et de ses environs

Découvrez et réservez des centaines d'activités, de visites, et même vos transferts depuis l'aéroport

Découvrez et réservez des centaines d’activités, de visites, et même vos transferts depuis l’aéroport

Les travaux de restauration de la Basilique, largement évoqués au Musée de l’Opéra, commencèrent en octobre 1944 pour s’achever 10 ans plus tard, et redonnèrent à Santa Chiara sont aspect Gothique originel, ne laissant comme témoignage des remaniements Baroques que le Cloîtres des Clarisses avec ses merveilleuses majoliques. Les tombeaux des Rois d’Anjou (dont la spectaculaire tombe Gothique de Robert d’Anjou) ainsi que ceux des Rois Bourbons qui se firent enterrer à Santa Chiara à partir du milieu du 18 ème siècle, sont toujours présents, bien qu’endommagés pour certains par les bombardements. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les tombeaux des Bourbons, situés dans la Chapelle du fond à droite du Chœur (dite Cappella dei Borbone), font l’objet d’une dévotion toute particulière, qui est probablement une manifestation du mouvement NeoBorbonico  (Neo-Borboniste pour faire une horrible francisation…) qui tend à poindre depuis quelques années en réaction aux malheurs du Mezzogiorno depuis l’unification de l’Italie.

L’histoire tourmentée du complexe Monumental de Santa Chiara a connu un rebondissement étonnant avec la découverte lors des travaux de reconstruction, après la seconde guerre mondiale, de Termes Romains du 1er siècle après J.-C., dont la visite fait partie du parcours du Musée de l’Opéra.

Cette découverte illustre bien ce qu’est Naples, à savoir un enchevêtrement de strates historiques, une succession de périodes fastes et de drames, de destructions, de reconstructions et finalement de redécouvertes, qui parait sans fin…

Vue des Termes Romains de Santa Chiara

A l’extérieur du Musée de Santa Chiara vous avez accès aux fouilles qui ont permis de mettre au jour des Termes Romains du 1er siècle !Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

 

Mots-clefs : , , , , ,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

6 Partages