Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Sortir à Rome, la Piazza di Santa Maria in Trastevere

La place Santa Maria in trastevere à Rome , de nuit

La Piazza di Santa Maria in Trastevere a gardé des airs de la Rome d’après-guerre, celle où on peut s’attendre à voir Anita Ekberg surgir d’une fontaine, ou la belle Claudia du coin de la rue …Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Le quartier du Trastevere à Rome, littéralement « de l’autre côté du Tibre », a été et demeure par endroits un quartier très populaire, peuplé de marins, d’artisans, de juifs. De cette époque le Trastevere a conservé une atmosphère unique où l’architecture, la lumière, l’ambiance sonore se rapprochent plus d’un film de Fellini que de la Rome monumentale. Aujourd’hui en voie de « gentrification » le quartier a su garder de sa personnalité et est l’endroit idéal pour sortir à Rome, dîner dans une ancienne maison close, ou profiter du spectacle de la vie sur Piazza di Santa Maria in Trastevere.

Visiter Rome avec des enfants

Vue de la Via Appia Antica à Rome

Le dimanche la Via Appia Antica est fermée à la circulation automobile et on peut y faire de drôles de rencontres …Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Il y a toujours une crainte légitime à envisager de découvrir Rome, avec toutes les visites de Musées, de sites archéologiques que cela implique, lorsque nous sommes accompagnés par des enfants. En effet, ces petits êtres sont toujours motivés à l’idée de partir à l’aventure avec leurs parents, mais leur patience et leurs petites jambes risquent souvent d’être des freins à l’aventure. Cependant, il est tout à fait possible de visiter Rome avec des enfants à conditions d’aménager le programme et de ne pas oublier qu’après l’ effort il y a le réconfort : voici 8 idées de visites qui vous permettront de survivre en famille à Rome !

Le Colisée après le chute de l’Empire Romain

Le Colisée au 18ème siècle

Le Colisée, détruit par les tremblements de terre, dépouillé par les marchands de pierres et de marbres, abrite au 18ème siècle un chemin de croix. Tableau de Thomas Cole – 1832Thomas Cole – domaine public

Le Colisée est l’un des monuments antiques les plus visités au monde, le symbole de Rome, une silhouette connue de tous, mais qui sait ce qui advint du Colisée après la chute de l’Empire Romain d’occident ? Une exposition consécutive aux dernières fouilles et aux travaux de restauration qui se sont déroulés ces deux dernières années fait le point sur cette histoire insoupçonnée.

La Garde Corse Papale et le peuplement corse du Trastevere à Rome

Uniformes des gardes corses du pape

Le peuplement corse dans le quartier du Trastevere était si important que les corses au service de la papauté finirent par avoir leurs propres unités Domaine public

Dans notre article sur la Basilique San Crisogono nous avons brièvement évoqué le fait qu’elle était devenue l’église nationale des corses de Rome or, lors de notre dernière visite à Rome, après avoir exploré la crypte nous sommes allé voir le prêtre qui se trouvait là pour lui demander si il pouvait nous éclairer sur l’histoire de la Garde Corse Papale dont nous avions entendu parler quelques semaines auparavant. La réponse du prêtre nous laissa interloqués :

San Crisogono, une basilique romaine à l’histoire étonnante et méconnue au cœur du Trastevere

Vue depuis l'extérieur de la Basilique Saint Chrysogone

La basilique San Crisogono, dans le quartier du Trastevere, offre plus que ce que sa façade suggère …Di LPLT (Opera propria) [CC BY-SA 3.0 o GFDL], attraverso Wikimedia Commons

À deux pas du Tibre, aux portes du quartier du Trastevere se dresse une basilique dont l’aspect extérieur n’incite pas nécessairement à la curiosité, et pourtant nous allons vous inciter à pousser la porte de San Crisogono (Saint Chrysogone pour les francophones) et découvrir toutes ces richesses cachées.

La Domus Aurea, le rêve romain de Néron va renaître

La Domus Aurea de Néron avec ses 200 pièces, ses voûtes spectaculaires, ses fresques et ses mosaïques, se trouve aujourd’hui sous plusieurs mètres de jardins qui la menacent notamment du fait des infiltrationsPar User:MatthiasKabel (Travail personnel) [GFDL, CC-BY-SA-3.0 ou CC BY-SA 2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

La légende noire de l’Empereur Néron n’en a pas fini de nourrir l’imaginaire. En effet dans un article du 7 février Le Figaro fait le point sur les travaux lancés par le Ministère italien des biens culturels visant à redonner d’ici à 2022 toute sa splendeur à la Domus Aurea, en plein cœur de Rome.

Promenade de la place Navone à la fontaine de Trevi

Place Navone Rome

La Place Navone à Rome est bâtie sur l’ancien Stade Domitien, ce qui explique sa forme, et doit en grande partie sa majesté actuelle au travail du Bernin.By Myrabella (Own work) [GFDL or CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Lorsque l’on vient à Rome pour admirer ses monuments mondialement connus le plus difficile est parfois de savoir par où commencer !

Afin de vous aider à vous lancer Viaggio Italia vous propose un itinéraire de promenade entre trois des plus incontournables sites de la capitale italienne : La Place Navone, la Panthéon et la Fontaine de Trevi, rien que ça… Bien évidemment au cours de cet itinéraire à Rome nous allons vous proposer deux ou trois petits détours vers des sites qui, si ils sont un peu moins renommés, valent largement le déplacement et seront peut-être un petit peu moins fréquentés.

Un Hôtel bon marché au cœur de Rome

Fouilles Largo Torre Argentina Rome

L’Hôtel Arenula se trouve à deux pas du Largo Torre Argentina et du Guetto de RomeCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Parfaitement situé au cœur du centre historique de Rome, à quelques encablures du Largo Torre Argentina, quelques hectomètres du Ghetto, cinq minutes du Campo de Fiori et dix minutes de la Place Navonne, l’Hôtel Arenula offre l’essentiel au voyageur soucieux à la fois de son budget et de la situation de son hôtel.

Tremblements dans la Botte : L’Italie et son activité sismique

En 2009 le tremblement de terre qui a ravagé l’Aquila et sa région avait déjà questionné sur la vulnérabilité de l’Italie face aux séismesBy enpasedecentrale [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Le 30 octobre 2016 à 7H41, alors que chacun d’entre nous se préparait à descendre prendre le petit déjeuner dans notre Hôtel situé à deux pas du Ghetto de Rome, le temps s’est arrêté. Pendant une (grosse…) poignée de secondes chacun a eu le temps de se demander dans l’ordre :

Que se passe t’il ? Pourquoi mon lit bouge t’il, les placards grincent t’ils et les volets claquent-ils ?

Qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce qu’il faut que j’enfile un pantalon avant de descendre à pied du quatrième étage dans la rue ?

Et enfin … Pourquoi est-ce si long ? Quand est-ce que ça va s’arrêter ? En bref, comme dirait l’un de nous (dont nous tairons le nom par pure charité…) : « Bon ben ça va … C’est bon on a compris maintenant… ça peut s’arrêter… »

Sortir à Rome : le Campo de Fiori

Statue de Giordano Bruno rome

Sa statue en bronze de Giordano Bruno veille sur le Campo de Fiori depuis 1889Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Il est facile de trouver à Rome un quartier pour sortir après une journée de visite ; les places, placettes, ruelles, regorgent, dans de nombreux quartiers, de bars à cocktails, d’enoteche, de clubs.
L’ambition de Viaggio Italia n’est donc pas de faire le tour de tous les bars de Rome car, même si je pense pouvoir trouver des volontaires, nous craignons d’occasionner des troubles à l’ordre public, ainsi qu’à l’ordre domestique… Nous tacherons donc de nous atteler à une tache plus abordable consistant à proposer modestement quelques points de chutes à ceux qui découvrent Rome, et nous commencerons par une place haute en couleur : le Campo de Fiori.