Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Visiter la Basilique Saint Pierre de Rome, comprendre et voir l’essentiel !

place saint pierre de rome
place saint pierre de rome

La place Saint Pierre au petit matin., bien avant l’arrivée de la foule, voire avant l’ouverture des guichets, c’est le moment idéal pour visiter la Basilique quitte à manquer le petit-déjeuner à l’hôtelPar Photograph by Greg O’Beirne (Travail personnel) [GFDL, CC-BY-SA-3.0 ou CC BY 2.5], via Wikimedia Commons

Cette longue queue en serpentins, qui sent bon la crème solaire et la déshydratation, a pu en décourager beaucoup tant elle ressemble à l’antichambre de l’enfer … alors qu’elle nous mène vers le vaisseau amiral de la Chrétienté. En effet, visiter Saint Pierre de Rome peut se révéler être une terrible épreuve tant l’affluence y est importante et les effets de la sécurité renforcée, depuis l’attentat contre Jean Paul II et les récentes menaces du Calife autoproclamé de Daesh, ne fait que rallonger l’attente. Mais ne vous découragez pas, suivez le guide pour découvrir comment tirer le meilleur parti de votre visite de la Basilique Saint Pierre, et dans les meilleures conditions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite histoire de Saint Pierre de Rome

Plan Place saint Pierre

Ce plan présente parfaitement l’enchevêtrement entre l’ancien Cirque de Néron, la Première Basilique Papale et l’actuelle Basilique Saint Pierre. On comprend ainsi d’où a été déplacée l’obélisque qui trône aujourd’hui au centre de la place Saint Pierre, et où se trouve la tombe supposée de l’apôtre Pierre.Domaine public

Le cirque de Néron et la première Basilique Saint Pierre de Rome

Vers l’an 40 de notre ère l’empereur Caligula fit construire dans les jardins de sa mère Agrippine un Cirque de près de 600 mètres de long pour 100 mètres de large, c’est dire qu’Agrippine devait avoir un grand jardin. Au milieu de ce cirque gigantesque trônait un obélisque égyptien du 19ème siècle avant notre ère (et avant Caligula donc !). Ce cirque fut le théâtre de courses de chars et probablement du martyr de chrétiens lors des répressions survenues sous le règne de Néron ; c’est ainsi que l’apôtre Pierre (le premier Pape) fut martyrisé et crucifié la tête en bas, peut-être au pied de l’obélisque…

Le cirque fut peu à peu abandonné vers le 2ème siècle, avant que l’Empereur Constantin et le Pape Sylvestre 1er ne décident de concert d’y faire bâtir une imposante basilique, au dessus de l’emplacement présumé du tombeau de Saint Pierre.

Bâtie entre 322 et 326, la première basilique Saint Pierre devint rapidement un important lieu de pèlerinage, mais son histoire fut marquée par les aléas de l’époque et elle subit les pillages et les destructions à plusieurs reprises : 846 par les sarrasins, 1084 lors du sac de Rome par les normands de Robert Guiscard (comme la Basilique Saint Clément…).

L’édification de la Basilique Saint Pierre actuelle

C’est à partir du 15ème siècle que les Papes envisagèrent la reconstruction de la basilique de Constantin, qui se trouvait être dans un triste état.

Des nombreux projets qui virent le jour c’est celui de l’architecte Bramante qui fut retenu, les travaux débutant en 1501. Le projet originel de Bramant fut amandé après sa mort par Raphaël, Baldazare Peruzzi et d’autres encore jusqu’à l’intervention de Michel Ange.

Les travaux s’étirèrent jusqu’à la finalisation du Dôme qui n’advint qu’en 1590, et nécessita encore des travaux de consolidation au cours du 18ème siècle (!!).

L’aménagement de la place Saint Pierre fut confié au Bernin au milieu du 17ème siècle, avec l’implantation des deux immenses colonnades qui entourent aujourd’hui la place, autour de l’obélisque qui fut lui déplacé depuis l’ancien cirque de Néron vers son emplacement actuel en 1586.

 

La Basilique Saint Pierre et les chefs d’œuvres immanquables

Afin de bien situer la démesure de la Basilique Saint Pierre il peut être utile de rappeler ses dimensions intérieures : 188 mètres de long, 154 mètres de large et 119 mètres de hauteur, à son point le plus haut, soit bien plus qu’il n’en faut pour faire entrer confortablement Notre Dame de Paris, tours comprises …

Cet immense espace est agrémenté de Chapelles et chefs-d’œuvre artistiques dont les plus incontournables sont la Pietà de Michel-Ange, la statue de Saint Pierre et la baldaquin qui surplombe le maître autel.

La pietà de Michel-ange

Pietà Michel-Ange

La Pietà de Michel Ange, réalisée en 1498, est considérée comme l’un des chefs-d’œuvre de la sculpture toutes époques confondues. La grâce et la tristesse toute en retenue de cette mère portant le corps de son fils mort ne cessent de fasciner les foules.Par Stanislav Traykov [GFDL, CC-BY-SA-3.0 ou CC BY 2.5], via Wikimedia Commons

On l’ignore parfois mais Michel-Ange, dont le plafond de la chapelle Sixtine et le Jugement Dernier ont fait un peintre acclamé à travers les siècles, se considérait avant tout comme un sculpteur et un architecte, et tout à Saint Pierre de Rome est là pour le confirmer. Son interprétation de la Pietà est l’une des œuvres les plus connues internationalement tant pour l’incroyable émotion qui s’en dégage, que pour les libertés prises par l’artiste (la vierge apparaît comme étonnamment jeune au moment de la mort du Christ, elle est également beaucoup plus grande que son fils, qui, lui, dans la mort apparaît avec une fragilité rare, …), ou l’inspiration qu’il donna à d’autres artistes (voir La Pietà d’Annibal Carrache, peinture exposée au Musée de Capodimonte à Naples).

La Statue de Saint Pierre

L’un des principaux lieux de recueillement des pèlerins dans Saint Pierre de Rome (mais également de nombreux selfies de très bon goût…) est la statue de Saint Pierre sur un Trône.

Cette statue en bronze qui fut longtemps considérée par les pèlerins comme étant contemporaine de Saint Pierre fut finalement attribuée à Arnolfo di Cambio et réalisée au courant du 13ème siècle.

 

Statue de Saint Pierre Vatican

on a longtemps cru que cette statue de Saint pierre était d’origine antique, voire réalisée avec Pierre comme modèle ! Plus prosaïquement cette superbe statue aurait été réalisée par Arnolfo di Cambio à la fin du 13ème siècle et est l’objet d’une très grande dévotion de la part des pélerinsCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Vous remarquerez sans mal l’usure spectaculaire occasionnée par des siècles de dévotion sur les pieds de Saint Pierre !

statue de saint pierre vatican

Le pied de la statue de Saint Pierre est baisé à longueur de journée par les pèlerins, ce qui au bout de 8 siècles occasionne une légère usure…Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

La coupole et le baldaquin du Bernin

Nulle autre partie de la Basilique ne saurait rendre justice à la démesure de l’édifice que la coupole et le baldaquin en bronze édifié par le Bernin au dessus du maître autel, qui apparaît petit alors qu’il mesure 29 mètres de haut.

 

 

intérieur basilique Saint Pierre de Rome

il est très difficile de rendre compte du sentiment d’écrasement devant l’immensité de la basilique Saint Pierre. Peut-être en se faisant tout petit derrière un pilier ? Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

 

Le Dôme s’élève en effet à 119 mètres de hauteur (à l’intérieur, et 135 à l’extérieur) pour un périmètre de plus de 40 mètres. Le pourtour du Dôme comprend, en lettres de deux mètres, l’inscription suivante :

TV ES PETRVS ET SVPER HANC PETRAM AEDIFICABO ECCLESIAM MEAM. TIBI DABO CLAVES REGNI CAELORVM.

Soit en bon français : Tu es Pierre et sur cette pierre je construirai mon Église. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux.

 

La baldaquin du Bernin à Saint Pierre de Rome

60 tonnes, 29 mètres de haut… chacun se fera son opinion sur l’esthétique du baldaquin réalisé par le Bernin, toujours est-il qu’il s’agit probablement de la plus grosse pièce en bronze jamais réalisée !Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

 

Les autres visites à ne pas manquer

La crypte des Papes

Sous le maître autel de la Basilique Saint Pierre se trouvent les Grottes Vaticanes, autrement dit la crypte des Papes, qui accueille les sépultures de 148 Papes sur 265, nombre de ceux qui ont été martyrisés aux 2ème et 3èmes siècles furent enterrés, en secret, dans les catacombes de Calixte, de Saint Sébastien et Domitille sur la Via Appia.

Ces Grottes Vaticanes comprennent également de nombreuses autres sépultures et des chapelles, qui ne sont pas toutes accessibles au public.

La tombe de Saint Pierre

Les fouilles entamées en 1940 dans la nécropole ont mis au jour une sépulture du premier siècle portant l’inscription (en grec) « Pierre est ici ». Cette découverte ne fut officialisée que 10 ans plus tard, avant que les années 70 ne virent la découverte des reste d’un homme d’une soixante d’années, que Paul VI reconnu comme étant très probablement le premier Pape, à savoir Saint Pierre.

Le parcours de visite des Grottes Vaticanes, qui part désormais de l’extérieur de la Basilique, passe devant la tombe supposée de Pierre et il faut bien reconnaître que l’émotion des fidèles est grande.

L’ascension de la coupole de Saint Pierre de Rome

La coupole de Saint Pierre de Rome, et ses 130 mètres de haut, est ouverte à la visite, soit à pied pour les plus courageux, soit en ascenseur pour la « modique » somme de 5 € , offrant une incroyable vue à 360 degrés sur la ville éternelle. Incontournable, mais gare aux perches à selfies…

La sacristie et la Poste vaticane

Accessible depuis l’intérieur de Saint Pierre de Rome, le Musée de la Sacristie présente une exposition de vêtements de cérémonies, de cadeaux reçus par les Papes et permet l’accès (payant) à l’incroyable trésor de la Basilique qui représente le plus inouï amoncellement d’or, d’argent, de bronze qui soit donné de contempler ailleurs que chez Picsou ou chez Harpagon !

Ne quittez pas Saint Pierre sans aller faire un tour à la Poste Vaticane pour regarder (ou acheter?) les cartes, les timbres, les monnaies du plus petit État du monde. Sachez que si vous souhaitez envoyer une carte postale via la Poste Vaticane il faut acheter vos timbres dans l’une des quatre basiliques majeures de Rome (Saint Pierre donc, Saint Jean de Latran, Sainte Marie Majeure ou Saint Paul hors les Murs) et la poster sur place ou bien dans une boite de la poste italienne sur le territoire de la ville de Rome, et uniquement là.

Trouver une visite guidée, acheter son billet

Mots-clefs : , , , ,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

1 Partages