Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Articles marqués avec ‘Golfe de Naples’

Les volcans de la baie de Naples

Naples et le Vésuve

La lourde silhouette du Vésuve menace en permanence Naples et ses environsCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

On le sait, tout à Naples est incandescent, autant la terre que le cœur des hommes… En effet, ce n’est sûrement pas un hasard si Naples est la ville de tous les excès, si le fatalisme serein et la présence quotidienne des morts y sont plus prégnants qu’ailleurs car, aussi loin que remonte son histoire, Naples et sa baie ont eu à subir les humeurs dévastatrices de la nature qui pourtant leur avait tant donné ! Tout le paradoxe est ici : Naples est encerclée par les volcans qui au fil de leurs éruptions ont fertilisé les sols de la felis campania (la campagne heureuse) au point d’en faire un jardin d’Éden où tout et n’importe quoi peut pousser dans des proportions déraisonnables, et, de l’autre côté, cette même baie est le théâtre de catastrophes naturelles uniques en Europe par leur ampleur et leur fréquence. Après avoir déjà consacré un article aux tremblements de terre qui agitent l’Italie, nous allons nous attarder longuement sur les volcans de la baie de Naples, pour un voyage passionnant.

L’île de Procida, un monde en miniature au large de Naples

Procida la marina Corricella

La Marina Corricella résume bien la particularité de Procida : port de pêche abrité derrière des brises lames, façades orientales caractéristiques et colorées, coupole byzantine… Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Que peut-on lire comme bêtises sur ce petit caillou posé à 4 kilomètres de la côté en face de Naples et Pouzolles… Tel Guide (dont la couverture affiche une couleur issue du mélange harmonieux du bleu et du jaune) vous prévient sans rire que l’île est restée la plus sauvage du Golfe de Naples alors qu’elle est peuplée depuis 3000 ans et affiche aujourd’hui 2500 habitants au kilomètre carré ! Tel autre guide vous expliquera doctement qu’on ne sait pas grand-chose de l’histoire de l’île car elle n’est pas bien documentée … Bien loin des clichés et du manque d’intérêt heureux des guides touristiques et des tours opérateurs, Procida est un petit bijou réservé aux curieux, tellement différent de ses grandes sœurs Capri et Ischia.

Visiter Capri, l’île aux merveilles

Visiter Capri, les faraglioni

les Faraglioni sont l’une des attractions incontournables de Capri, à voir de près lors du tour de l’île en bateau.Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Des trois îles du Golfe de Naples, avec Ischia et Procida, Capri est de loin la plus réputée et la plus touristique, et parfois pour de mauvaises raisons (non c’est pas fini!). De fait, visiter Capri en été dans de bonnes conditions relève du défi car il faut s’attendre à un afflux de touristes qui allongeront les files d’attentes et pimenteront les additions dans les restaurants et les hôtels. Cependant il ne faut surtout pas se décourager, surtout si vous avez la chance de pouvoir venir au printemps ou à l’automne, car Capri est bien la plus belle île du plus beau Golfe d’Italie, sa végétation luxuriante à peu à envier aux caraïbes, ses falaises offrent des perspectives spectaculaires, les vestiges historiques nombreux et étonnants mériteraient à eux seuls le voyage. Nous allons vous proposer une découverte de l’île de Capri sur une journée au départ de Naples, certains que vous y retournerez !

Une excursion à Ischia : le Château Aragonais

L'arrivée sur Ischia en Ferry, avec l'ombre de Capri qui se dessine...

L’arrivée sur Ischia en Ferry, avec l’ombre de Capri qui se dessine…Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Le Golfe de Naples compte trois îles dont la plus célèbre n’est autre que la divine Capri, la plus petite Procida, et la plus grande et la plus peuplée est Ischia. Il serait illusoire de faire le tour de cette île de 46 km² en une fois, mais elle peut parfaitement faire l’objet d’une excursion très agréable d’une journée depuis Naples, en prenant par exemple comme objectif principal la visite du Château Aragonais.