Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Articles marqués avec ‘Histoire’

Autour de la Piazza Mercato, les vestiges de la Naples médiévale

Via del Lavianaio à Naples

Les rues qui mènent du Corso Umberto à la Piazza Mercato montrent le visage d’une Naples populaire inconnue des touristes et de beaucoup de napolitains, et pourtant une grande banderole « benvenuto al Mercato » vous accueille dès que vous quittez le grand boulevard. Alors ? On y va ?Crédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

Voici un quartier de Naples dont on ne parle jamais, où jamais un groupe de touristes ne risquera d’y aventurer son Pullman ; commençant à deux pas de la Gare Centrale et coincé entre le long et rectiligne Corso Umberto et la zone portuaire ; le quartier du Mercato est l’un des plus populaires, par endroit des plus délabrés de Naples, et probablement l’un des plus intéressants ! Suivez-nous, sans crainte autour de la Piazza Mercato sur les traces de la Naples médiévale.

La France à Rome, du Palais Farnèse à la Villa Médicis

Façade du Palais Farnese, ambassade de France à Rome

Situé à deux pas du Campo dei Fiori à Rome, le Palais Farnese est le siège de l’Ambassade de France en Italie depuis 1874 et le siège de l’École Française de Rome depuis 1876By Myrabella (Own work) [GFDL or CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Les liens entre Rome et la France sont nombreux et se sont noués au fil d’une histoire mouvementée: sac de Rome par les normands de Robert Guiscard, guerres d’Italie de 1494 à 1559, nouvelles guerres d’Italie du Général Bonaparte, Rome devint même un département français en 1811 sous l’Empereur Napoléon 1er, assistance de Napoléon III au royaume de Piémont Sardaigne dans les années 1860 pour l’unification de l’Italie (moyennant Nice et la Savoie…), mais défense des États Pontificaux contre l’Italie unifiée… De ces

La Garde Corse Papale et le peuplement corse du Trastevere à Rome

Uniformes des gardes corses du pape

Le peuplement corse dans le quartier du Trastevere était si important que les corses au service de la papauté finirent par avoir leurs propres unités Domaine public

Dans notre article sur la Basilique San Crisogono nous avons brièvement évoqué le fait qu’elle était devenue l’église nationale des corses de Rome or, lors de notre dernière visite à Rome, après avoir exploré la crypte nous sommes allé voir le prêtre qui se trouvait là pour lui demander si il pouvait nous éclairer sur l’histoire de la Garde Corse Papale dont nous avions entendu parler quelques semaines auparavant. La réponse du prêtre nous laissa interloqués :

Santa Chiara, un concentré d’histoire et de calme au cœur de Naples

Vue du Cloître des Clarisse à Santa Chiara Naples

Le cloître des Clarisses est entièrement décoré de majoliques représentant des scènes de la vie quotidienne au 18ème siècleCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

En plein cœur du centre historique de Naples, donnant sur Spaccanapoli, se dresse le complexe Monumental de Santa Chiara, dont la toiture verte caractéristique est un repaire que l’on peut voir depuis le quartier haut du Vomero ou même dès l’arrivée en avion. En vous arrêtant à Santa Chiara vous découvrirez sur un même site le Saint-Denis napolitain, à savoir les tombes de nombreux Rois de Naples ainsi que de leurs proches et leurs familles, un délicieux cloître couvert de faïences uniques, un Musée (dit de l’Opéra) très intéressant regroupant les vestiges de la Basilique Gothique retrouvés après les bombardements de 1943 ainsi qu’une présentation de la phase de reconstruction, et enfin, une zone archéologique présentant les Termes romains qui occupaient la zone durant l’antiquité.

Tremblements dans la Botte : L’Italie et son activité sismique

En 2009 le tremblement de terre qui a ravagé l’Aquila et sa région avait déjà questionné sur la vulnérabilité de l’Italie face aux séismesBy enpasedecentrale [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Le 30 octobre 2016 à 7H41, alors que chacun d’entre nous se préparait à descendre prendre le petit déjeuner dans notre Hôtel situé à deux pas du Ghetto de Rome, le temps s’est arrêté. Pendant une (grosse…) poignée de secondes chacun a eu le temps de se demander dans l’ordre :

Que se passe t’il ? Pourquoi mon lit bouge t’il, les placards grincent t’ils et les volets claquent-ils ?

Qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce qu’il faut que j’enfile un pantalon avant de descendre à pied du quatrième étage dans la rue ?

Et enfin … Pourquoi est-ce si long ? Quand est-ce que ça va s’arrêter ? En bref, comme dirait l’un de nous (dont nous tairons le nom par pure charité…) : « Bon ben ça va … C’est bon on a compris maintenant… ça peut s’arrêter… »

Introduction à Rome, le début du voyage

Le Tibre de nuit, et la coupole du Vatican se dessinant au fond - Rome

Le Tibre de nuit, et la coupole du Vatican se dessinant au fondCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

De Rome vous savez tout depuis longtemps.

Ancienne capitale de l’occident, fondée d’après la légende  sur le Mont Palatin en 753 AvJC, Rome vous accompagne depuis l’école au gré des récits plus ou moins héroïques ; vous l’avez visitée grâce au cinéma, d’une journée particulière à Vacances romaines, et plus récemment Habemus Papam ou Anges et démons (il fallait absolument que je le place celui-ci) ou bien encore grâce aux magazines qui dévoilent régulièrement les secrets du Colisée, les mystères du Vatican ou les coulisses de la Villa Médicis, laquelle héberge le futur des arts français.

Introduction à Naples, le début du voyage

Le golfe de Naples, le Vésuve, le cœur de la ville, vus depuis les quartiers hauts

Le golfe de Naples, le Vésuve, le cœur de la ville, vus depuis les quartiers hautsCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

L’arrivée à Naples est d’abord un tourbillon. Le bruit, la foule, la chaleur en été ou au printemps, les premières impressions visuelles sont autant de raisons d’être pris d’un léger vertige. Et pourtant vous en aviez discuté, vous aviez réfléchi avant, vous vous étiez préparé, vous aviez tout lu … Les scooters, la Camorra, les poubelles n’avaient aucun secret pour vous et vous étiez prêt à affronter tout cela pour voir de l’autre côté du mur.

Et puis il paraît que Pompéi est incontournable, que Capri vaut  à elle seule le voyage, que le Musée Archéologique possède l’une des plus incroyables collections du monde, que l’on peut escalader le Vésuve, que c’est à Naples que la Pizza (avec un grand « P ») a acquis ces lettres de noblesse, alors ça valait bien le coup de venir, au moins pour dire que vous l’avez fait !