Carnets de voyages en Italie et méditerranée

Tremblements dans la Botte : L’Italie et son activité sismique

En 2009 le tremblement de terre qui a ravagé l’Aquila et sa région avait déjà questionné sur la vulnérabilité de l’Italie face aux séismesBy enpasedecentrale [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Le 30 octobre 2016 à 7H41, alors que chacun d’entre nous se préparait à descendre prendre le petit déjeuner dans notre Hôtel situé à deux pas du Ghetto de Rome, le temps s’est arrêté. Pendant une (grosse…) poignée de secondes chacun a eu le temps de se demander dans l’ordre :

Que se passe t’il ? Pourquoi mon lit bouge t’il, les placards grincent t’ils et les volets claquent-ils ?

Qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce qu’il faut que j’enfile un pantalon avant de descendre à pied du quatrième étage dans la rue ?

Et enfin … Pourquoi est-ce si long ? Quand est-ce que ça va s’arrêter ? En bref, comme dirait l’un de nous (dont nous tairons le nom par pure charité…) : « Bon ben ça va … C’est bon on a compris maintenant… ça peut s’arrêter… »

Au cœur de la Pizza Napolitaine

four à pizza ouvert

la Pizza napolitaine se fait dans un four à bois ouvert, dont la température est comprise entre 430 et 480 degrés.Crédit photos lotus head sous licence Creative Commons

La Pizza est l’un des produits les plus consommés au monde, d’Istanbul à New York en passant par Pékin, il y a (à peu près) 100 % de chances que vous puissiez trouvez une « pizzeria » au coin de la rue. De même, la Pizza a envahi les bacs des produits surgelés ou les rayons frais de vos hypers marchés où elle se décline généreusement avec du fromage à raclette, de l’emmental synthétique ou de la mozzarella allemande, sur une pâte au choix cartonnée ou flasque, voire fourrée d’un fromage aux vertus bien mystérieuses.

Mais … avez-vous déjà mangé une VRAIE Pizza ??

Le coeur de Naples, Spaccanapoli et tutti quanti

Spaccanapoli artère principale Napoli (Naples)

Le tracé de Spaccanapoli apparaît sur la gauche de la photo, comme tracé à la règle au cœur de la villeCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

L’une des particularité du centre ville de Naples est qu’il a conservé le plan en damier de l’époque où Naples s’appelait Neapolis et était l’une des principales colonies de la Grande Grèce (vers le 5ème siècle avant J.-C.). En effet, aujourd’hui encore nous pouvons arpenter ces rues dont le tracé est vieux de 2500 ans et dont les sous-sols sont témoins de cette continuité historique ; car l’une des particularités de Naples c’est que l’habitat n’a pas été rasé et reconstruit plusieurs fois au cours des siècles, ici pas de baron Haussmann pour raser le cœur de Paris et construire de belles avenues bien larges, ni de Mussolini ouvrant une artère au milieu des forums impériaux à Rome.

Introduction à Naples, le début du voyage

Le golfe de Naples, le Vésuve, le cœur de la ville, vus depuis les quartiers hauts

Le golfe de Naples, le Vésuve, le cœur de la ville, vus depuis les quartiers hautsCrédit photos www.viaggio-italia.fr sous licence Creative Commons

L’arrivée à Naples est d’abord un tourbillon. Le bruit, la foule, la chaleur en été ou au printemps, les premières impressions visuelles sont autant de raisons d’être pris d’un léger vertige. Et pourtant vous en aviez discuté, vous aviez réfléchi avant, vous vous étiez préparé, vous aviez tout lu … Les scooters, la Camorra, les poubelles n’avaient aucun secret pour vous et vous étiez prêt à affronter tout cela pour voir de l’autre côté du mur.

Et puis il paraît que Pompéi est incontournable, que Capri vaut  à elle seule le voyage, que le Musée Archéologique possède l’une des plus incroyables collections du monde, que l’on peut escalader le Vésuve, que c’est à Naples que la Pizza (avec un grand « P ») a acquis ces lettres de noblesse, alors ça valait bien le coup de venir, au moins pour dire que vous l’avez fait !